Témoignage

Marianna Cucchiara parle de sa vie

Dans ma vie je n'ai jamais eu de la chance. Après avoir mis le père de mes enfants à la porte, j'ai juré que plus personne me ferai encore du mal.

Quand mon fils et née, j'ai était très heureux je voulait que tout soit à la perfection. Plus tard, j'ai vu que c'était un monstre, que je vive l'enfer.

Mon fils na jamais vu que son père me batte, puisque il avait un an et cinq mois après l'avoir mise à la porte.

Dans mon vendre déjà c'était un petit monstre.

Quand les enfants sont petits, on peu encore avoir un contrôle sur eu, et les punir. Mais quand il sont un âge sa devient plus difficile.

J'ai essayé de parlé de cet problème avec mon médecin, que j'ai pensé c'est une personne à qui on na plus de confiance. Mais in ma pas cru … il me dit : « regarde qu'il es gentil » je n'est plus parlé avec lui de cet problème « puisque il était si gentil » il n'est plus reste longtemps mon médecin.

De tout petit lui faire respect les règle de la maison, c'était difficile. Quand je lui demande de ranger ses jouets, il refuse, il me dit que c'est moi qui doit ranger ses jouets. Ou il lance les jouets dans ma tête.

Quand je le punis, l'envoyé dans sa chambre, il détruit tout.

Entre quatre et cinq ans sa deviens un désastreux, avec lui allée au magasin c'était impossible, tout ce qu'il voyait il lui faut, quand je lui acheté pas, sa tournée en catastrophe. Il crie dans le magasin je le laisse ou il était et je parte. Je ne vais pas lui acheté ceux qu'il demande, il se jeté à terre et crie pour que je lui acheté je refuse et je part, je ne s'aide pas au chantage. Mais il doit quand même partir du supermarché et une fois dehors je lui donne une bonne claque à son derrière, en ce nommant il à un Monsieur qui passe il me dit si je ne suis pas genêt, et je lui dit qu'il ne sais pas ceux qu'il se passe et que sa ne lui concerné pas.

Entre 8 et 9 ans, il se passe que dans ma toilette, il avait décollé le papier peint et il a mis le feu. Une autre fois avec un autre copain il s'amuse à téléphoner la police et dire a la police qu'il on place une bomme dans une école. Après que la police par le n° de téléphoner on trouvé mon adresses, la police et chez moi, je me demande si je rêve, j'était entrain de travail chez moi dans mon jardin, j'aurai pu le tue.

Une autre fois j'été malade je lui demande de allée achète un pain à 200 m de chez moi. 15 minutes plus tard j'ai reçu un coup de téléphone d'un magasin. Elle veut m'informer que mon fils avait volé un jouet, je lui demande quoi comme jouet une petit machin, que lui avait déjà, j'était malade, comment il à pu faire cela, quand il revient à la maison je lui demande pourquoi ? Sans réponse, on lui aura donne la communion sans se confesser...

Pour achète des nouveau jouet, et faire voir à ses ami(e)s que lui peu tout avoir, il commence à me volé aussi bien de l'argent que met bijoux , quand il avait quelque choses dans sa tête il lui faut, alors il me volé l'argent qu'il lui faut.

Il avait des jour c'était plus possible. Son père na jamais regard pour ses enfant même pas pour leur anniversaire ou bien Noël ou bien mon fils handicapé, il était alcoolise...

Après avoir mare de tout, un jour je vais chez un psychologue. Mais là aussi c'était rien, sa ne étonne pas qu'il y à au temps de personne aussi bien enfant que les personnes plus de 21 ans qui on des problèmes psychologiques, on ne fait rien, on m'envoyée une stagiaire qui était elle même un enfant, elle avait aucune qualifications, je n'avait déjà pas confiance, elle me demande commande je faire pour voir que mon fils ne me vole plus, je lui dit je vais quand même pas vous dire mon secret et mon fils entend tout je ne suis pas aussi débile à cet point, je n'avait plus confiance en cette fille.

Je fait appel à une organisations de la jeunesse, ici dans le Limburg s'appel (comité Bijzondere Jeugdzorg), par espérance je vois ici en Belgique il ne sont pas capable, il ne savait pas comment mettre ses enfant dans le droit chemin ? Ici en Belgique c'est triste, ses établissement pour moi c'est leur apprendre comment être un criminel ?

Des personne qui n'on jamais eu des problèmes avec leur enfant, il pensé que c'est pas possible. Mais je peut vous juré que je vous dit la vérité. Et aussi bien les 120 familles qui son dans la même situation que moi vous dirons la même choses que moi. Les assistances sociale des ses établissements il sont toujours du côte de l'enfant, il n'écoute jamais les parents. A la fin il vont pensé que ses les parents les criminels. Mon fils il est fort pour les mensonges et c'est lui qui gagne à chaque fois. Et lui il rigole puisqu'il gagne. On lui jamais demande pour quoi il a maltraité sa mère et aussi son frère qui lui est handicapé. Pour moi les assistances sociales son des SS. Ils ont détruis tout et mon fils dans la drogue de leur faut.

J'ai était opère à mon bras et j'était à l'hôpital à hasselt. Mon fils était place dans un établissement à Stevoort. Le jour de mon opération il y avait pas si longtemps que j'était réveil d'un ton agressive l'assistant sociale me dit que mon fils doit retourne le week-end dans notre maison c'était le vendredi. Je lui dit vous voit c'est impossible, je lui dit ou elle à était cherche son diplôme et si on lui à pas donne des leçon pour être plus «humain ».

Depuis ce jour je n'est plus voulu travail avec cette assistante sociale, mon fils m'avait volé 40.000 FB il n'on jamais rien fait, un jour elle me téléphoner pour m'accuse que j'ai achète un jouet de 3.000 BEF une auto avec télé commande, c'était avec l'argent que mon fils ma volé il m'avait dit que c'était à un ami de l'école, mais il n'on rien fait, mais bien m'accusé.

C'était trop j'ai repris mon fils a la maison, il on jamais plus donne le vélo et le jouet pour plus de 5.000 FB plus jamais rien vu.

Je me suis jure que je ne travail plus jamais avec les assistance sociale ou bien les juge d'enfants. Tout ses personne son les problèmes, que maintenant que je ne voulait plus voir mon fils après avoir eu des échecs les un après les autre, notre vie à était casse par eu. C'est pour cela que je les appel les SS, après la seconde mondial les SS on meurtrie tant de famille et tout le chagrin qu'il on eu. Pour moi c'est les assistante sociale et juge d'enfant et cette ne éducateur il n'on fait trop de mal, je sais que pour cet tin vous allée croire que je vais trop loin mais c'est mon espèriance.

Pour une mère sa fait trop mal tout ses mensonge. Un jour, je ne suis aperçu pendent une conversation avec une assistance sociale, qu'elle note dans des dossier : « une personne qui ne fessais que pleure elle marque ; la mère en dépression pas capable d'élève son enfant ». Quand c'est une personne qui ne dit rien elle note dans le dossier : «  la mère labile pas capable d'élève son enfant ». Quand c'est une personne comme moi qui ne se laisse plus faire de plus personne on met dans le dossier : « la mère autoritaire l'enfant ne se sent pas bien avec la mère ». Fait ce que vous voulez c'est toujours la mère la fautif. Mais on ne parle pas des pères qui vont du chantage quand les personnes sont divorcées.

Mon fils il avait entre 13 à 14 ans il voulait sortir avec des couples dans les 25 à 30 ans je me suis oppose et la j'ai était frappe par mon fils c'était le 12/05/1998 il à casse beaucoup de choses même deux chaise de terrasse. Cet jour j'ai était à la police porte plainte le commissaire lui même me dit qu'il ne sais rien faire et mon fils était là avec moi, il rigolé, je me suis fâche et j'ai dit à un policier que je ne partir pas si on me fait pas un PV et à la fin il l'on fait. Etre honnête ne vous rapporte rien ? C'était plus une vie. Mon fils handicapé, il fessai 10 fois épilepsie par jour par cet que son frère fessai, la situation était plus possible il faut qu'il parte de la maison, il est en train de nous faire nourrire à petit feu par chagrin.

C'était lui qui me donne des ordres.

Je doit être alerte 24/24 je doit voir cet qu'il fait très agressif pour lui ses ami était tout il me volé pour donne au ami, aussi pour le montre que lui il avait tout ce-qu'il voulait et qu'il batte sa mère il était très fier ? Il allée lui même le raconte à son école. Il doit partir de la maison.

Le 20/08/1998 le jour de mon anniversaire je vais à la banque et je ne plus ma carte de banc comme nous somme à deux et je suis une personne très ordonne je doit pas cherche plus loin à la banque je vois qu'il y avait de l'argent qui à était prise, à la maison je demande ma carte de banc il fait comme toujours mentir il le fait bien, je lui dit si j'ai pas ma carte j'appel la police, il me dit je vais en ville et puis je te donne ta carte, la s'était de trop il part je téléphoner à la police je porte plainte et je leur dit fait cet que vous voulez moi je n'en veut plus, quand la police la retrouvé à la kermesse tout le monde savait pourquoi ? Mon fils avait demande à la police de me téléphoner il voulait me parlé, je dit que c'est trop tard il na jamais voulu m'écoute maintenant c'était fini. Pour une mère sa fait très mal c'est comme si un morceau de chair se déchire dans votre corps. La il à était place.

Il a était place dans la même ville que moi à Lommel c'étais un cauchemar et dans un établissement ou l'éducateur lui donne de la drogue. Je pensé que c'est pas bien de place l'enfant dans la même ville que les parents. Je n'était pas d'accord qu'il l'on place dans cette établissement, le combat recommence. Je me suis battu pendant deux ans pour démasque ce éducateur qui donne de la drogue à mon fils, son alibi était le jeudi pour allée visité mon fils Pascal dans l'établissement et en même temps achète de la drogue, j'avait fait par de pour cela au juge d'enfant V. mais il ma pas écouté comme toujours. Même son père invite l'éducateur pour venir mange chez lui et lui il savait qu'il lui donne de la drogue, il na jamais porte plainte. Donc sa veut dire qu'il sans fou ? Il la fait c'est pour que aux yeux de tout cet monde faire croire que c'est moi la méchante ? Après tout cet combat l'établissement était fermé il avait beaucoup de personne qu'il on téléphone pour me dire félicitations tout le monde voulait m'aide, j'avait dit que si on fermé pas cet établissement je mettre feu, et tout le monde voulait m'aide.

J'ai jamais eu de personne et de tout cet beau monde il m'on jamais fait des excuse aussi bien du juge d'enfant que de l'établissement ou assistance sociale personne.

J'ai porte plainte contre l'éducateur mais j'ai pas pu allée me défendre, je ne savait pas me payée un avocat et demande des dommage et intérêt. Il a était condamner Monsieur J. 12 mois de prison et 200.000 BEF il ne doit pas allée en prison pendant trois ans il ne peut plus être en compagnie avec des enfants, de moins de 18 ans, même plus dans les parc ou trouvé des enfants et lui même doit se soigne pour la dépendance de la drogue, pour moi c'est pas un jugements ? Cet homme de 56 ans et père de 4 enfants.

L'établissement était son nom « Jongenstehuis Pieter Simenon » à Lommel.

Pour mon fils, c'était moi la méchante. Ce lui qui lui a donne de la drogue, il était gentil mon fils ma traité de tout les nom, j'était une mouvais mère ?

Quand l'établissement était fermé il et reste chez moi mais c'était pas possible c'est pas une vie avec un fils qui ne fait que mentir et manque de drogue et en plus très agressif. Son père ne l'a pas dit de venir habité chez lui c'est toujours la mère qui subie et c'est encore elle qui et mal vu ? En plus il était avec une fille qui elle avait un enfant qui était encore pire et aussi drogue que mon fils. Elle m'envoyée des hommes pour me donne une leçon des menaces tout ce que vous pouvez pensé j'ai subi. J'ai porte plainte il on jamais rien fait c'était de pire en pire.

Il à du quitter la maison, encore une fois il demande à l'assistante sociale et au juge d'enfant de ce faire place dans une famille d'accueil, et il à eu ce qu'il voulait. Il à été placé chez une famille d'accueil mais rien avait change, la famille d'accueil le laisse faire. Pour cette famille c'était l'argent qui conte rien d'autre. Il en plus il faut le voir pour y croire des (personne sociale) et on donne des enfants ? Il est resté avec cette fille que je n'aime pas. J'avait porté plainte pare que son enfant était élevé par des drogue. La justice n'a jamais rien fait et cette petite était en danger ?

Ca va de pire en pire dans la famille d'accueil. Il est parti sans demande l'autorisation au juge d'enfant. Il était habité avec cette fille, puis il a commence à me faire du chantage. Il voulait revenir de nouveau chez moi et aussi son adresse chez moi, ou il allée suicide. Je laisse le faire jusqu'un jour une fille est venu me dire que mon fils était parti se suicide. Tout le monde à sa recherche, j'ai averti aussi la police qui ont parlé avec lui et de laisser tombé cette fille.

Après deux jour chez moi il avait aménage sa chambre il m'a faire dépense de l'argent lui acheté un salon pour mettre dans chambre il allée me payée. J'ai jamais eu mon argent. Après ces deux jours il est reparti chez cette fille qui était plus âge que lui et que le juge d'enfant a du porté plainte puisque mon fils il avait que 15 ans ½ et elle 23 ans, aussi il on rien fait.

Après il a était place à Mol. Et moi je recevais des menaces de cette fille, la justice n'a jamais rien fait avec tout les PV qui on était fait. Après quelques semaines il c'est enfuis de l'établissement il on jamais dit que mon fils il c'est enfuis. Lui il et reparti avec cette fille il se promener dans Lommel et la police ne faire rien parce que dans quelques mois il allée avoir 18 ans. C'est cela la justice.

J'était toujours menace par cette fille par ses ami(e)s qui était tous drogue comme lui, c'est lui en fait qui raconté des mensonge sur moi et tout le monde le croie, et son père la fait rendre chez lui c'est pour ce vengé de moi et raconté des méchanceté et mon fils qu'il n'est pas aussi intelligent. Il dit maman à un femme qu'il ne connais pas il fait sa famille lui même avec des gens comme toujours sociale.

Pour mon fils c'est la drogue et le sexe rien d'autre.

Le 26/10/2005 il à était juge pour la drogue qu'il à vendu au enfant 2 ans de prison 4 mois fermé et 12.000€ amende pour les 4 mois il les a fait chez lui puisque il avait un travail.

Voici la fin de mon témoignage encore une choses. Quand j'ai était dans le coma j'était entre la vie et la mort mon fils na jamais venu me voir ou demande de mes nouvelle, le cœur d'une mère et prisé quand votre famille vous dit ton fils na jamais demande des nouvelle de toi. En moi même je me suis dit c'est plus mon fils. 7 fois j'ai lait recueil chez moi. Son père na jamais rien fait lui il était bon, moi j'était la méchante, depuis j'ai dit plus jamais.

Ne me dit pas si j'aime mon fils parce que je ne sais pas. Et c'est pour les autres parents aussi la même chose.

Il y à pas de mode d'emplois. Commande l'élever un enfant tout les parents essayé de leur donne une bonne éducation avec politesse respect et les valeur de la vie. Mais pour les jeunes d'aujourd'hui ne connaisse plus ces valeurs.

On parle beaucoup de maltraitance, mais jamais de maltraitance envers de parents. C'est encore une grande taboue. La violence envers les parents - et surtout envers les mères - existe seulement depuis quelques années et c'est devenu de pire en pire. Les parents n'ont plus d'autorité sur leur enfants et depuis l'affaire Dutroux, il y a eu tellement des lois pour la protection des enfants que les parents n'ont plus rien à dire.

Personne ne crois ces parents qui sont maltraités par leurs enfants. Ils se sentent humiliés et pensent que c'est de leur faut. Ils font la mia cupa et pensent où ils ont échoués. Ils ont peur de parler et la seul fois qu'ils font une tentative pour faire appel à une assistance sociale, on les crois pas et ils sont humilié.

Restez sans rien faire, c'est rien faire. Ce n'est pas une solution. Parlez. Allez à la police. Faites-vous entendre. Dénonce la maltraitance sur les parents. Faites faire des PV. En parlant peut être quelques lois vont changé.

- top -